Le Parlement grec se prononce sur le deuxième train de réformes

le 23/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Parlement grec devait approuver tôt ce matin le deuxième paquet de mesures réclamées par les créanciers de la Grèce comme condition préalable à l'ouverture de discussions sur un troisième plan d'aide. Un interminable débat précédant le vote a toutefois été marqué par une dégradtion des relations au sein de la formation Syriza, à laquelle appartient le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Ce deuxième train de réformes transpose dans la loi grecque des dispositions européennes sur le sauvetage des banques afin de préserver le contribuable du risque d'avoir à renflouer les établissements de crédit en difficulté, et réforme le système judiciaire. Plus tôt dans la journée, la BCE avait relevé le plafond du mécanisme de fourniture de liquidités d'urgence (ELA) pour les banques grecques de 900 millions d'euros, selon des sources citées par Reuters. De ce fait, ces liquidités ELA atteignent près de 91 milliards d'euros.

A lire aussi