Un Grexit changerait la nature de l'euro, estime Moody’s

le 29/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une sortie de la Grèce de la zone euro («Grexit») ne provoquerait pas un retour à la crise de la dette de 2012, mais elle créerait des risques de contagion et changerait la nature de l'Union monétaire qui était destinée à être permanente, a déclaré jeudi à Reuters une analyste de Moody's. Pour Kathrin Mühlbronner, l'impact d'une sortie de la Grèce serait atténué par le QE de la BCE.

A lire aussi