Le fonds chinois Fosun s’empare d’une banque privée allemande

le 13/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La conglomérat chinois, actionnaire du Club Med, va racheter Hauck & Aufhäuser, une maison bicentenaire qui gère 30 milliards d’euros.

La banque privée Hauck & Aufhäuser perd son indépendance. Le fonds chinois Fosun a annoncé mercredi dernier son rachat pour 210 millions d’euros. Méconnu en France où il n’a plus de bureau, Hauck & Aufhäuser gérait l’an dernier 29,9 milliards d’euros (en moyenne) et employait 533 personnes, selon le rapport annuel de ce groupe né de la fusion entre la banque Hauck, fondée à Francfort en 1796, et la banque Aufhäuser, née en 1870.

Le conglomérat chinois réalise sa première incursion majoritaire dans la finance allemande. En 2012, il avait participé au rachat de BHF-Bank, un autre acteur de la gestion privée cédé par Deutsche Bank. Menée par son partenaire luxembourgeois RHJ International, majoritaire avec 65% des parts, l’opération a finalement été bouclée en 2014.

Fosun a déjà convaincu 80% des actionnaires de Hauck & Aufhäuser de lui apporter leurs titres. Depuis le retrait en 2013 du fonds souverain du Koweït qui fut un actionnaire significatif, le tour de table actuel est composé de 75 actionnaires, principalement des personnes physiques, mais aussi des fondations et des entreprises. Le prix de vente maximal (si tous les actionnaires acceptent l’offre) équivaut à 0,7% des encours sous gestion et à 7% des 3 milliards d’euros de fonds propres. L’acquisition, payée comptant, devra être approuvée par les régulateurs en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg et au Liechtenstein.

Hauck & Aufhäuser exerce dans la banque privée, la gestion d’actifs, l’administration de fonds et les marchés de capitaux. Principalement au service de particuliers et d’entrepreneurs, il revendique aussi une clientèle institutionnelle. La banque s'est engagée cette année dans la réduction de 15% de ses coûts administratifs sous trois ans, révèle son rapport annuel 2014. Ce plan résulte d’un Ebit «insatisfaisant», de 5,2 millions d’euros l'an dernier. Sa baisse résulte de la hausse des coûts juridiques et de conseil et de dépenses liées à des chantiers de modernisation.

En dehors de l’Allemagne, Fosun a mené l’offensive sur plusieurs marchés européens ces derniers mois. Après le rachat du Club Med, il était cité le mois dernier avec son compatriote Anbang, huitième assureur vie chinois, pour le rachat de la banque portugaise Novo Banco. La transaction pourrait dépasser 4 milliards d’euros. Le conglomérat chinois serait également intéressé par une participation minoritaire dans la filiale polonaise de Raiffeisen Bank International.

A lire aussi