Les devises émergentes sont aussi exposées aux «flash crashes»

le 18/01/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La chute de plus de 9% du rand sud-africain enregistrée en quelques minutes lundi dernier semble liée à un assèchement brutal de la liquidité.

Le «flash crash» survenu sur le rand est presque passé inaperçu. La devise sud-africaine a pourtant chuté brutalement lundi dernier de plus de 9% contre dollar en seulement quelques minutes, avant d’effacer ce plongeon aussi vite qu’il était apparu, sans que la banque centrale n’ait le temps d...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi