Les gérants d'actifs ont leur guide pour apprivoiser les réseaux sociaux

le 29/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’AFG conseille notamment aux sociétés de gestion d’améliorer le travail de veille et de se protéger contre les attaques malveillantes.

Comment gérer sa réputation sur les réseaux sociaux ? Tel est l’objectif du guide sur les médias sociaux publié par l’Association française de la gestion financière (AFG) lundi 28 avril. Dans ce document de 14 pages, l’AFG conseille notamment aux sociétés de gestion d’instaurer ou de rendre plus efficace leur système de veille pour perfectionner leur réputation sur internet. «Cette veille permettra de s’assurer de ce qui est dit sur l’entreprise à l’extérieur (clients, public, etc.) et du respect des conditions d’utilisation des réseaux sociaux, notamment ce qui émane du personnel», détaille le guide. Les systèmes d’alerte (via Google) ou de mentions (Scoop It, Mentions.com) sont conseillés.

L’association met également l’accent sur la protection de la vie privée et contre les attaques diverses. Plusieurs recours sont possibles lorsque des cas de diffamation sont observés, explique l’AFG. Cela va de la demande de retrait de contenu, adressée au service de webmaster du site où les propos ont été enregistrés, à l’engagement de poursuites judiciaires contre les auteurs des méfaits.

A travers ce guide, l’AFG encourage les sociétés réticentes à sauter le pas numérique. «Avec les réseaux sociaux, il n’y a plus de frontière entre vie privée et vie professionnelle, les frontières s’estompent, les décalages horaires disparaissent. Il faut en tenir compte lorsque l’on communique», souligne Dominique Pignot, directrice de la formation à l’AFG. Pour réaliser ce document, l’association a lancé un groupe de travail avec de nombreux référents de la gestion, chez Amundi et Natixis notamment.

L’utilisation des réseaux sociaux par les sociétés de gestion évolue de manière croissante depuis plusieurs années. Selon une étude de l’agence Sand publiée en avril, elles sont plus de 60% à s’être inscrites sur au moins une plate-forme «2.0». Un niveau en relative stagnation ces derniers mois (+3% entre septembre 2014 et avril 2015) alors qu’il avait bondi de 14% entre juin et septembre 2014.

LinkedIn est le réseau social privilégié de ces entreprises. Plus de 60% des sociétés de gestion possèdent une page sur le réseau professionnel. Viennent ensuite Twitter (25%) et Google Plus (15%). L’étude souligne toutefois que la fréquence des publications sur ces plates-formes reste relativement faible.

A lire aussi