Le marché du crédit absorbe le roulement traditionnel des indices iTraxx

le 24/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après un écartement technique en début de séance vendredi, les indices Main et Crossover sont ensuite tous deux repartis à la baisse.

Le marché du crédit a été marqué la semaine dernière par le roulement («roll») traditionnel de printemps des indices iTraxx qui a eu lieu vendredi. Une fois passé l’écartement technique en début de séance de 6 pb sur l’indice Main et 15 pb sur le Crossover lié aux effets de variation de maturité et au changement dans la composition des indices, ils se sont ensuite resserrés de 2,5 pb et 16 pb entre la première cotation et la clôture.

Hier, le marché est resté calme avec un léger écartement du nouvel indice Crossover de 6 pb à 263 pb, alors que le nouvel indice Main restait stable à 55 pb.

Dans le cadre du «roll», les nouvelles séries iTraxx Series 23 ont vu leur maturité moyenne augmenter à 5,25 ans, contre 4,75 ans pour l’ancienne série. Parallèlement, le poids des valeurs financières a été augmenté dans l’indice Main avec l’inclusion de Rabobank, Danske Bank, Mediobanca, Svenska Handelsbanken et Swiss Re, alors que quatre nouveaux corporates (Brisa, GKN, Unibail et Electrolux) ont également rejoint l’indice. En contrepartie, Deutsche Bahn, Michelin, AstraZeneca, Alstom, Tesco, Svenska Cellulosa, Sodexo, SABMiller et ISS Global ont été sortis.

Tesco a en revanche rejoint l’indice Crossover, avec Clariant, Deutsche Lufthansa, Sainsbury et Ziggo. Du côté des sortants, outre Brisa qui a rejoint le nouveau Main, on trouve UPM, Public Power, HeidelbergCement et CIR. «Le Crossover affiche donc peu de changements, mais une légère réduction du risque grec avec la sortie de Public Power Corp et le maintien d’OTE dans l’indice», précise Marnik Hinnekens, responsable recherche crédit chez Tullett Prebon Paris. Pour le nouvel indice Main, Markit précise en outre avoir réduit le poids des biens de consommation.

Ce vendredi, c’est l’indice américain CDX HY qui effectuera également un «roll» vers une nouvelle série. La maturité du CDX HY Series 24 devrait être allongée de décembre 2019 pour les contrats actuels à juin 2020. En outre, cinq changements seront opérés dans la composition de l’indice, deux émetteurs en situation de défaut (Caesar entertainment et Radioshack) en étant déjà sorti.

«Le remplacement de trois sociétés aux niveaux de spreads resserrés à 84 pb en moyenne par cinq autres aux niveaux de spreads bien plus élevés de 562 pb en moyenne devrait augmenter automatiquement l’indice à 5 ans de 18,5 pb», estime SG CIB.

Emissions crédits. Illustration L'Agefi.
ZOOM
Emissions crédits. Illustration L'Agefi.

A lire aussi