Deux «faucons» de la Fed redoutent la correction des marchés

le 27/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les marchés obligataires habitués aux taux bas pourraient se réveiller brutalement et intégrer enfin dans les cours la perspective d'une normalisation de la politique monétaire américaine, ce qui ne serait pas sans poser problème à la Fed, a déclaré jeudi à Reuters James Bullard, le président de l'antenne de St Louis de la Fed. Du fait de ce risque, le prix des actifs sera de plus en plus un facteur à prendre en compte dans les réunions de la Fed, a ajouté James Bullard, un «faucon» de la Fed qui n'a pas de droit de vote au sein du FOMC cette année. Son collègue Richard Fischer, président de la Fed de Dallas et partisan de la même ligne dure, a enfoncé le clou. «Je pense que les marchés sont allés trop loin et qu'on est bons pour une correction à un moment ou un autre», a-t-il confié en marge d'un discours prononcé à l'Imperial College London. Il a cité les indices boursiers S&P-500 et FTSE 100 comme des exemples de cette tendance.

A lire aussi