Athènes avance l'idée d'un échange de dette

le 03/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En visite hier à Londres, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, ne réclame plus d'effacement de la dette détenue par les créanciers internationaux. En revanche, il a détaillé au quotidien sa proposition d'échange de dette, incluant deux types de nouvelles obligations. Le premier instrument, indexé sur la croissance économique nominale, remplacerait les prêts européens, tandis que le second, assimilé à un «titre obligataire perpétuel», remplacerait les obligations grecques détenues par la BCE. Selon Yanis Varoufakis, ce swap obligataire constituerait une forme «d'ingéniérie astucieuse de la dette» qui éviterait de recourir à des termes tels que «haircut», jugés intolérables en Allemagne.

A lire aussi