CCR AM compte supprimer 61 postes sur un effectif de 82 personnes

le 04/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les discussions préalables à la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi doivent se terminer lundi dans la filiale de gestion d’actifs d’UBS en France.

La filiale de gestion d’actifs d’UBS en France, CCR Asset Management (AM), pourrait supprimer 61 de ses 82 postes dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), selon une source proche de l’entreprise. Les discussions en cours depuis le 8 septembre en préalable à la mise en œuvre du PSE doivent se terminer lundi. 54 salariés sont effectivement concernés car 7 des postes supprimés sont actuellement vacants.

«Notre stratégie consiste à concentrer CCR AM sur trois activités: l’activité immobilière, la distribution des fonds d’UBS AM au niveau mondial aux grands institutionnels français, et la distribution de fonds et mandats pour les clients de la banque privée UBS en France», rappelle à L’Agefi Jean-Frédéric de Leusse, président du directoire d’UBS France, en charge des discussions avec les partenaires sociaux.

La restructuration en cours semble réduire les activités de CCR AM à peau de chagrin, alors que ses effectifs ont déjà baissé depuis le rachat à Commerzbank en 2007. CCR AM comptait 130 salariés en 2009 avant l’externalisation de la valorisation des fonds et de la fonction de dépositaire. Les postes de middle office et d’assistants de gestion devraient disparaître dans ce cadre du PSE. Seule la gestion d’allocation d’actifs demeure. Les autres fonds jusque-là gérés par CCR AM devraient être fusionnés ou rapprochés d’autres fonds du groupe. Parmi la trentaine de salariés non concernés par le PSE se trouveraient 4 ou 5 gérants, 3 ou 4 commerciaux, une partie des fonctions supports (juridique, conformité, risque…) et un contrôleur de gestion.

L’accord préalable au PSE pourrait ne pas être signé lundi 8 décembre car les parties peinent à s’accorder sur les conditions de reclassement des salariés, et notamment le montant des indemnités. 7 postes ont été proposés en France dans le cadre d’un reclassement interne. Une grève illimitée suivie par une majorité des salariés de CCR AM a débuté mercredi après-midi.

La filiale, cédée à la maison mère UBS en Suisse en avril 2013, n’a jamais été rentable depuis son rachat en 2007. Elle affichait un million d'euros de pertes l’année dernière. Ses encours sous gestion ont fondu, passant de 17 milliards d’euros il y a 7 ans à 5 milliards aujourd’hui. «CCR AM représente 1% des encours sous gestion du groupe UBS», précise Jean-Frédéric de Leusse.

A lire aussi