Pimco casse sa tirelire pour retenir ses talents

le 10/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale de gestion d’actifs d'Allianz va mettre en place un «bonus pool» étalé dans le temps d'un montant global de 225 millions d'euros

Pimco veut définitivement tourner la page du départ de Bill Gross. Un peu plus d’un mois après le départ avec fracas du fondateur de la société de gestion, la maison mère Allianz a annoncé à l’occasion de ses résultats trimestriels que Pimco va allouer au quatrième trimestre un bonus complémentaire d’un montant global de 225 millions d’euros payable sur une durée de 12 à 30 mois. Il exclut les managing directors qui ont déjà accès à un «pool» de profits spécifique.

Une enveloppe destinée selon le premier gérant obligataire du monde à «sécuriser la performance et à retenir les talents».

Depuis plusieurs mois, Pimco enregistre des retraits importants de son fonds phare Pimco Total Return Fund, fortement investi en bons du trésor ainsi qu’en titres hypothécaires américains, et dont les performances mitigées ont fragilisé Bill Gross. Le départ de ce dernier, intervenu quelques mois après celui du directeur général Mohamed El-Erian, une autre figure emblématique de la société, a conduit en septembre à une accélération de ce mouvement. Les flux sortants ont ainsi atteint 49,2 milliards d’euros au troisième trimestre. «Il est important de garder nos équipes unies autour du service client et de la performance de l’investissement», a commenté Dieter Wemmer, le directeur financier d’Allianz.

Conséquence de ces difficultés, Pimco a enregistré entre juillet et septembre une baisse de 7,9% de son profit opérationnel, à 594 millions d’euros, ce qui a pesé sur la performance des activités de gestion d’actifs de l'assureur allemand. Malgré les bons résultats d'Allianz GI, l’autre entité du pôle, le profit opérationnel a baissé de 5%, à 694 millions d’euros.

Le groupe a néanmoins estimé qu’il devrait être en mesure d’atteindre la borne haute de son objectif de résultat opérationnel pour cette année, de 10,5 milliards d’euros. Le profit opérationnel du pôle habitation et sinistres a en effet grimpé de 15,2% à 1,42 milliard d’euros au troisième trimestre, reflétant des souscriptions dynamiques et de l’absence de catastrophes naturelles majeures. Hors intérêts minoritaires, le résultat net de l’assureur allemand a dépassé les attentes en augmentant de 11,2%, à 1,61 milliard d’euros.

L’action Allianz, qui a progressé de plus de 5% vendredi, a également profité de la révision de la politique de distribution de dividendes du groupe. La direction a ainsi décidé de porter ce ratio de 40% à 50%.

A lire aussi