Pimco perd un gros mandat au profit de BlackRock et de Loomis Sayles

le 30/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le mandat concerne un fonds obligataire de 6,2 milliards de dollars. Natixis GAM, maison mère de Loomis, confirme son ancrage aux Etats-Unis.

Pimco n’a pas fini de subir les conséquences du départ de son gérant star Bill Gross fin septembre. La filiale de gestion d’actifs d’Allianz vient de perdre le mandat d’un fonds obligataire «total return» de 6,16 milliards de dollars, baptisé jusqu’ici AST Pimco Total Return Bond Portfolio, commercialisé par l’assureur américain Prudential Financial. Elle a été remplacée par BlackRock, le plus gros gestionnaire au monde, ainsi que par l’une des filiales américaines de Natixis Global Asset Management (NGAM), Loomis Sayles. Un avis en ce sens a été déposé mardi auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américain.

Pour ne rien arranger, Pimco se voit également déposséder par Prudential Financial de la gestion de la poche obligations américaines du portefeuille AST Advanced Strategies, dont l’encours atteignait 8,75 milliards de dollars au 30 septembre. L’assureur s’est contenté de confirmer le dépôt du prospectus auprès de la SEC. NGAM n’a pas souhaité commenter l’information, estimant qu'elle fait partie «du cours normal des affaires». Mais l’obtention partielle de ce mandat est une bonne nouvelle pour le pôle de gestion d’actifs de Natixis, qui confirme son engagement et son dynamisme aux Etats-Unis. Loomis Sayles avait notamment collecté 10 milliards de dollars dans l’obligataire en 2013 et plusieurs milliards au premier semestre 2014. Son encours atteignait 223,2 milliards de dollars au 30 septembre, contre 221 milliards au 30 juin.

Pour BlackRock, cette victoire est une revanche: dans les années suivant l’éclatement de la bulle financière, le géant avait perdu des parts de marché notamment vis-à-vis de Pimco, en raison de performances inégales. Mais la situation s’est inversée il y a trois ans. Au troisième trimestre 2014, le pôle obligataire de BlackRock a collecté 11,1 milliards de dollars.

Dans son avis, Prudential Financial ne précise pas les raisons de sa décision. Le fonds obligataire Pimco Total Return Fund subit des retraits depuis 17 mois d’affilée, qui représentent un montant cumulé de 92,3 milliards de dollars à fin septembre, mais le départ de son créateur Bill Gross n’a fait qu’accélérer les déconvenues. En septembre, ce véhicule, qui est le plus gros organisme de placement collectif (mutual fund) obligataire au monde, a subi 23,5 milliards de décollecte. C’est le jour de l’annonce du départ de Bill Gross que les sorties ont été les plus importantes.

A lire aussi