Les fonds macro ont profité en septembre de la politique de la Fed

le 09/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ils ont tiré leur épingle du jeu dans un contexte de fin du quantitative easing. La performance des CTA pourrait favoriser leur retour en grâce

Dans un contexte terne général pour les hedge funds, les fonds macro (qui utilisent les tendances et politiques macro-économiques pour bâtir leur stratégie) ont tiré leur épingle du jeu en septembre. Ils ont enregistré une performance positive de 1,78%, alors que les fonds arbitragistes dans leur ensemble ont perdu en moyenne 0,4%, selon les indices publiés par Hedge Fund Research (HFR).

Il s’agit de leur meilleure performance mensuelle depuis juillet 2012. Les fonds macro enregistrent en outre leur cinquième mois de croissance au cours des six derniers mois, marqués par la hausse du dollar. Depuis le début de l’année, cette stratégie affiche une performance de +4,09% et arrive en deuxième place derrière les fonds de valeur relative (+5,13%).

«La renaissance des fonds macro s’est accélérée en septembre et entraîne l’ensemble des hedge funds, alors que les stratégies actions, obligations, ainsi que d’autres stratégies, ont reculé. [Ils] sont récemment apparus comme des placements efficaces et décorrélés des conséquences de la fin programmée des mesures accommodantes aux Etats-Unis», indique Kenneth Heinz, président de HFR.

Cette stratégie a été en particulier portée par les CTA (Commodity Trading Advisors, ou «diversifiés systématiques» dans la terminologie de HFR). Ces fonds, qui reposent sur l’analyse, à travers des modèles mathématiques automatisés, des comportements des différents marchés à terme, ont progressé de 2,62% en septembre. Une telle tendance, qui alimente une performance de 5,19% depuis le début de 2014, pourrait signer leur retour en grâce auprès des investisseurs, qui les ont délaissés ces dernières années.

En effet, le quantitative easing mené par la Fed après l’éclatement de la crise financière a longtemps pesé sur les CTA, dont la performance sur trois ans demeure négative de 2%. Selon Eurekahedge, ces fonds ont encore subi une décollecte de 11,5 milliards de dollars au premier semestre et la création de nouveaux CTA n’a pas suffi à compenser la liquidation de 156 d’entre eux: pour la première fois en quasiment dix ans, le nombre de CTA a reculé. De nombreux gestionnaires emblématiques, à l’instar de Tudor Investment Corporation et de Natixis Global AM, en ont fermé depuis le début de l’année, invoquant un encours trop limité pour supporter les coûts que cette stratégie implique.

A lire aussi