Le Panel Taux voit les politiques des banques centrales commencer à diverger dans six mois

le 06/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gérants attendent avant tout une remontée du taux directeur de la Banque d'Angleterre. La plupart d'entre eux anticipent un statu quo de la Fed.

Le Panel s’attend à ce que les politiques de taux des grandes banques centrales mondiales commencent à diverger dans les six prochains mois. Plus de la moitié des panélistes anticipe que la Banque d’Angleterre (BoE) aura commencé à remonter ses taux d’ici là. Pour certains, la Réserve Fédérale pourrait lui avoir déjà emboîté le pas tandis que la Banque centrale européenne (BCE) devrait rester extrêmement accommodante.

Alors que l’économie britannique se redresse rapidement, la majorité des panélistes envisage une hausse de 25 à 75 points de base du taux directeur de la BoE, aujourd’hui à 0,50%. Les prévisions de remontée des taux sont plus prudentes pour la Fed en dépit de la reprise aux Etats-Unis. Seuls Deutsche Bank et Pimco pensent que la Réserve fédérale augmentera la cible de taux des Fed funds à 0,50% d’ici à six mois contre une fourchette de 0% à 0,25% aujourd’hui.

Sans surprise, les panélistes s’attendent à ce que la BCE laisse son taux directeur à 0,05% dans les six prochains mois. Lorsque le conseil des gouverneurs a abaissé le taux de 10 points de base en septembre, le président de l’institution, Mario Draghi, a indiqué qu’il n’y aurait pas de nouvel ajustement à la baisse. Economistes et analystes attendent désormais de mesurer les effets des achats d’obligations sécurisées et de titrisations par la BCE. Ces achats commenceront respectivement dès la deuxième quinzaine d’octobre et dans le courant du quatrième trimestre.

En augmentant la taille de son bilan, la BCE fait baisser l’euro. Or, «le seuil moyen d’augmenter l’inflation c’est de faire baisser l’euro», estime Guillaume Menuet, économiste chez Citi. A ses yeux, la parité euro/dollar devrait être idéalement maintenue à 1,15 pendant environ deux ans pour que l’inflation se redresse alors que le taux annuel n’était que de 0,3% dans la zone euro en septembre, selon la dernière estimation publiée par Eurostat.

Le Panel s’attend bien à ce que la BCE fasse baisser l’euro mais lentement. En moyenne, ses membres prédisent une parité euro/dollar, équivalente à celle de vendredi dernier, c’est à dire à 1,25 dans les trois mois (contre une prévision de 1,31 en septembre). Ils tablent sur une parité à 1,23 à six mois (contre 1,28). Les panélistes prévoient aussi que l’euro s’affaiblira légèrement face à la livre, à 0,77 dans trois mois (contre 0,78) et 0,76 dans six mois (contre 0,77), dans un contexte de remontée des taux outre-Manche.

Panel mensuel Taux
ZOOM
Panel mensuel Taux
Panel Mensuel Change
ZOOM
Panel Mensuel Change

A lire aussi