Le départ de Bill Gross porte un coup à la valeur de Pimco et Allianz

le 29/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Même si son rôle était de plus en plus contesté, le transfert du gérant vedette chez Janus Capital pourrait entraîner une décollecte dans la filiale de l'assureur

Coup de tonnerre chez Pimco. Bill Gross, emblématique fondateur de la firme californienne et gérant du plus gros fonds obligataire mondial, rejoint ce lundi son petit concurrent Janus Capital. Le titre de son nouvel employeur a grimpé de 41% vendredi en séance, un bond qui illustre la surprise et les attentes des investisseurs: avec 178 milliards de dollars (140 milliards d’euros) d’encours à fin juin, la société de Denver est onze fois plus petite que Pimco et ses 1.970 milliards de dollars d’actifs.

La nouvelle a fait trébucher Allianz. La maison-mère de Pimco a perdu jusqu’à 7,4% vendredi à Francfort, sa pire performance des trois dernières années. Le départ de Bill Gross pourrait entraîner une décollecte de 10% à 30%, avec un impact de -2% à -13% sur la valeur comptable d’Allianz, estime le courtier Sanford Bernstein. Pimco a confirmé qu'il sera remplacé par son adjoint Dan Ivascyn, en nommant par ailleurs Andrew Balls, Mark Kiesel, Virginie Maisonneuve, Scott Mather et Mihir Worah comme chief investment officers. «Au cours de l’année, il est devenu de plus en plus clair que la direction de l’entreprise et Bill Gross ont une vision fondamentalement différente de la manière dont Pimco doit être conduit», a commenté Douglas Hodge, directeur général de la filiale d'Allianz depuis le départ surprise de Mohamed El-Erian en début d’année.

Ce dernier supervisait avec lui la politique d’investissement du groupe. Par la suite, le fondateur de Pimco a été flanqué de six adjoints, ses paris hasardeux ayant entraîné des retraits massifs sur son fonds phare Pimco Total Return. Tous produits confondus, la société cumule en un an (à fin juin) 106 milliards d’euros de retraits nets auprès des clients externes (hors Allianz). Enfin le Wall Street Journal a révélé mardi une enquête sur la valorisation de la version ETF (fonds indiciel) de Pimco Total Return et l'audition de Bill Gross par la SEC.

«J’ai hâte de consacrer à nouveau toute mon attention aux marchés de taux et à l’investissement, en renonçant aux complexités qui accompagnent la direction d’une organisation large et compliquée», explique Bill Gross. A 70 ans, le gourou des marchés de taux gérera à partir du 6 octobre Janus Global Unconstrained Bond Fund, récemment lancé, et aidera sa nouvelle maison à bâtir sa stratégie de taux global macro, en complément de l’équipe crédit déjà en place.Il restera basé à Newport Beach, où Pimco a son siège… et où Janus vient d’ouvrir un bureau.

A lire aussi