Le Premier ministre portugais soupçonné de dissimulation fiscale

le 26/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le parquet général portugais a confirmé hier qu'il allait examiner des accusations selon lesquelles le Premier ministre Pedro Passos Coelho aurait perçu d'une entreprise l'équivalent de 150.000 euros à la fin des années 1990, alors qu'il était député, sans déclarer ces sommes ni au fisc ni au Parlement. C'est le chef du gouvernement lui-même qui a demandé cette semaine au parquet de se saisir de ce dossier afin de «clarifier» la situation.

A lire aussi