Les OPCVM français ont tiré parti en août de marchés actions porteurs

le 15/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La collecte nette, soutenue par les fonds monétaires, s’est élevée à 2,5 milliards d’euros le mois dernier selon Europerformance

Le secteur de la gestion collective française a bénéficié le mois dernier d’un climat radieux, non dénué pourtant de zones d’ombre. L’encours des OPCVM a ainsi progressé de 10,6 milliards d’euros selon Europerformance - a SIX Company, pour atteindre 788 milliards. La hausse depuis le début de l’année reste tout de même limitée à 3,5%.

Le dynamisme du mois d’août trouve avant tout sa source dans la vigueur des marchés actions, comme en témoigne les effets marchés positifs de 4,8 et 1,2 milliards observés respectivement sur les catégories des fonds actions et diversifiés. Deux segments qui ont en parallèle subi une collecte nette négative, de 160 et 218 millions d’euros. Des déconvenues soutenues côté actions par les fonds dédiés aux zones Amérique et Asie/Pacifique et, surtout, côté diversifiés, par les fonds internationaux.

Les OPCVM monétaires ont de leur côté engrangé des souscriptions nettes de 2,6 milliards sur le mois écoulé, en dépit de sorties de 556 millions concédées sur le front de la trésorerie euro à court terme. L’encours des fonds monétaires est ainsi porté à 284,3 milliards d’euros ou 36% du marché. Cette collecte est supérieure à celle de l’ensemble des OPCVM scrutés par Europerformance, qui s’élève à 2,5 milliards, la collecte positive enregistrée sur les fonds obligataires (291 millions, amputée par des sorties de 235 millions sur les fonds obligations à haut rendement) notamment ne parvenant pas à compenser les retraits subis en actions et diversifiés.

Les fonds alternatifs ont quant à eux poursuivi en juillet leur repli avec un encours de 2,4 milliards d’euros en baisse de 1,1% sur le mois et de 8,8% depuis le début de l’année 2014.

Collecte des OPCVM français (AOUT 2014)
ZOOM
Collecte des OPCVM français (AOUT 2014)

A lire aussi