La Fed tâtonne toujours sur la définition de son «exit strategy»

le 22/08/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'utilisation du taux des «reverse repo» au jour le jour comme plancher aux taux courts et la réduction du bilan de la Fed font encore débat

La publication des minutes de la dernière réunion de la Fed a fourni plus de détails sur sa stratégie de sortie de sa politique ultra-accommodante (exit strategy). Une importance centrale est accordée par les banquiers centraux à la communication par le biais d’un renforcement de la forward guidance. Ils ont ainsi réaffirmé leur intention de «fournir des informations supplémentaires au public plus tard dans l’année, bien avant qu’une majorité de participants anticipent que les premiers pas d’une réduction de la politique accommodante devienne appropriée».

Concernant le choix des outils les plus adaptés à une normalisation sans accroc des taux américains, les membres du FOMC semblent accepter le maintien pour les taux Fed funds d’une fourchette cible de 25 points de base, et non le passage vers un taux cible unique. Ils resteraient ainsi le principal taux de référence, au moins dans un premier temps. Le taux de rémunération des réserves excédentaires (IOER) et celui des reverse repo au jour le jour (ON RRP) seraient utilisés comme instruments de guidage du taux effectif des Fed funds dans la fourchette cible et joueraient un rôle de taux plafond et plancher sur le marché monétaire durant le processus de normalisation.

L’utilisation des reverse repo est néanmoins loin de faire l’unanimité, ils pourraient même être fixés en dessous de la fourchette basse des taux Fed Funds. Une proposition «irréaliste» selon SG CIB qui estime qu’elle pourrait conduire à faire chuter les taux Fed funds effectifs sous la fourchette cible fixée par le FOMC, ce qui «affaiblirait sa crédibilité». Les membres du FOMC souhaitent également limiter la taille de la facilité ON RRP et son retrait progressif. Une volonté qui ne lui «permettrait pas de jouer son rôle de taux plancher à l’évolution des taux courts», ajoute SG CIB.

En outre, aucun consensus ne s’est dégagé sur la réduction du bilan de la Fed. Si une majorité du FOMC privilégie une réduction du bilan après la première hausse des taux, ils ajoutent qu’elle devrait cibler en premier la vente de Treasuries. Parallèlement, les membres du système fédéral de réserves ont fait part d’un projet de lancement d’un programme pilote destiné à accroître le nombre de contreparties pour les opérations d’open market sur les titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) en intégrant des sociétés actuellement trop petites pour faire partie des primary dealers.

A lire aussi