Deutsche Bank anime le marché des CMBS européens

le 18/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque devrait prochainement émettre une opération de 355 millions d'euros adossée à plusieurs prêts finançant des propriétés italiennes

Deutsche Bank devrait animer le marché morose des titrisations adossées à des crédits hypothécaires commerciaux européens (CMBS) en émettant prochainement une opération de 355 millions d’euros, la première depuis 2007 à être adossée à plusieurs prêts.

Baptisée «Deco 2014 Gondola» l’opération est, selon Bloomberg, adossée à 3 prêts servant à financer 18 propriétés en Italie. Les immeubles sont à hauteur d'environ 32% des bureaux, de 37% des bâtiments logistiques et de 24% des logements. Ils sont situés en Italie du Nord à l’exception d’un bureau basé à Rome. La transaction devrait comporter plusieurs tranches, notées par Fitch et DBRS. «L’opération pourrait bénéficier du rally actuel sur l’Europe périphérique et des récentes annonces de la Banque centrale européenne», souligne la recherche de Bank of America Merrill Lynch. Il y a deux semaines, la BCE a annoncé un ensemble de mesures pour lutter contre les conséquences d’une inflation faible et prolongée, dont des travaux sur un programme d’achats d’ABS.

Deco 2014 Gondola représente un des rares CMBS émis cette année. Les émissions sur ce compartiment en Europe ont atteint 1,4 milliard d’euros au premier trimestre 2014 selon les chiffres publiés par l’Association for financial markets in Europe (AFME). Les volumes émis représentaient 9,5 milliards d’euros en 2013 (à comparer avec 72 milliards d’euros d’ABS et 65 milliards d’euros de RMBS) et 5 milliards d’euros en 2012.

La crise et la chute des prix de l’immobilier ont mis à mal cette classe d’actifs. Les titres adossés à l'immobilier commercial font face au refinancement des prêts sous-jacents qui débouche régulièrement sur des restructurations. «En 2014 et 2015, des volumes significatifs de CMBS vont devoir être refinancés ce qui pourrait mettre à mal leur performance», écrit la recherche de SG CIB. Selon elle, les pertes attendues sur les CMBS de la zone EMEA sont de 4,4% cette année (contre 0,2% pour les ABS et 0,3% pour les RMBS) mais les pertes réalisées sont de 1,2% à ce stade.

D'après BoA Merrill Lynch, il est peu probable que le volume d’émissions de CMBS cette année soit équivalent à celui de l’année dernière. Les analystes assurent que la compétition accrue entre les prêteurs sur le marché immobilier, notamment en Grande-Bretagne, fait pression sur les marges et rend les CMBS moins attractifs.

Titrisations
ZOOM
Titrisations

A lire aussi