Aberdeen AM diversifie son profil opérationnel avec le rachat de Swip

le 19/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gérant écossais signe le rachat de la filiale de Lloyds Banking Group pour un montant total pouvant atteindre 650 millions de livres

Martin Gilbert s’est laissé convaincre. Après avoir jugé en avril dernier «hautement improbable» le rachat de Scottish Widows Investment Partnership (Swip), le directeur général et cofondateur d’Aberdeen AM a signé l’acquisition de la filiale de Lloyds Banking Group.

Conseillé par JPMorgan, le gérant écossais, qui évoque désormais une «superbe opération», a prévu de verser l’équivalent de 550 millions de livres en actions nouvelles pour donner naissance au premier gérant européen coté en Bourse, doté de quelque 336 milliards de livres. Il était en concurrence avec une offre en numéraire formulée par la banque australienne Macquarie.

L’opération va donner à Lloyds, épaulé par Deutsche Bank, une part de 9,9% du capital. Elle comprend également un partenariat stratégique exclusif de long terme avec la banque nationalisée sur la partie solutions d’investissement (gestion actions quantitative, infrastructures…) et la possibilité, en fonction de conditions de performance, d’un versement en numéraire de 100 millions de livres supplémentaires sur cinq ans. L’accord devrait générer 234 millions de livres de revenus additionnels par an.

Cette transaction «renforce nos capacités d’investissement et ajoute de nouveaux canaux de distribution», a souligné Martin Gilbert dans un communiqué. RBC Capital Markets relève pour sa part «une empreinte plus forte sur le marché britannique, un accès aux investisseurs individuels et une diversification délaissant les marchés émergents et les actions Asie-Pacifique au profit des actions et des produits de taux britanniques».

Les chiffres sont éloquents. A fin juin dernier, les actions comptaient pour 56% des actifs sous gestion d’Aberdeen AM et seulement 2,8% d’entre elles provenaient du Royaume-Uni. En comparaison, la proportion atteint plus d’un tiers chez Swip, ce qui permettra au groupe élargi d’afficher un profil plus équilibré (35% de gestion actions active, 27% de solutions d’investissement, 7% d’immobilier, 7% de marchés monétaires et 24% de fixed income).

Aberdeen AM s’attend à ce que les activités reprises dégagent une marge opérationnelle de 55%. En marge de cette annonce, le gérant a dévoilé des résultats annuels au 30 septembre en forte hausse : les revenus nets ont grimpé de 24% (à 1,07 milliard de livres), tandis que le bénéfice par action sous-jacent sur une base diluée a bondi de 44% (à 32,5 pence).

A lire aussi