Le secteur public grec subit les effets de la rigueur

le 29/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le parlement grec a adopté hier soir, à 58% des voix exprimées, une loi sur de nouvelles mesures de rigueur réclamées par la troïka comprenant la restructuration du secteur public et le renvoi de 15.000 fonctionnaires d’ici fin 2014. La baisse des effectifs de la fonction publique était l’une des conditions posées par la troïka pour débloquer une nouvelle tranche de prêts de 8,8 milliards d'euros dont le pays a besoin pour payer ses salaires et retraites.

A lire aussi