Les investisseurs asiatiques plébiscitent la dette hybride de La Mondiale

le 24/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'assureur a placé 600 millions de dette en dollars dont la moitié en Asie. Son offre d'échange sur des titres en euros émis en 2003 a aussi été suivie

La Mondiale séduit les investisseurs asiatiques. L’assureur non coté a émis la semaine dernière pour 600 millions de dollars de titres perpétuels (à durée indéterminée) avec une première date de call en 2019, et un coupon à 7,625%. Le livre d'ordres a atteint 4,6 milliards de dollars. La transaction a été placée auprès d'une base d'investisseurs large et internationale.

Près de la moitié de l'opération a été souscrite par les investisseurs asiatiques à 47%. 21% des titres ont été placés au Royaume Uni, 12% en Suisse, et 8% en France. Concernant la typologie d'investisseurs, 57% d'entre eux étaient des banques ou des banques privées, et les 43% restants des gérants d'actifs. BNP Paribas, Deutsche Bank et HSBC étaient mandatées pour l’émission de cette nouvelle souche destinée à renforcer les fonds propres de l'assureur.

«La réglementation Solvency 2 rend l’investissement en dette hybride plus difficile pour les gestionnaires d’actifs car elle nécessite de mobiliser plus de capital. Cela oblige ainsi les émetteurs à avoir une stratégie d’exécution plus globale en se diversifiant aussi sur le marché des émissions en dollars», explique Charlie Morin, en charge chez HSBC de l'origination obligataire pour les institutions financières françaises et belges.

La Mondiale proposait aussi aux porteurs de dette existante émise en 2003 soit de racheter cette dernière à un prix de 97% du pair, soit de l’échanger au pair contre un nouveau titre subordonné remboursable en euros à échéance 2044, offrant un taux de 6,75%. 332 millions d’euros de titres ont été échangés et 17 millions rachetés.

«Ces opérations augmentent le taux de couverture du besoin de marge de solvabilité d’environ 7 points au niveau de La Mondiale et de 5 points au niveau de la société de groupe d'assurance mutuelle (SGAM) AG2R La Mondiale. Ce renforcement pourrait représenter 15 points à l’horizon de l’entrée en vigueur de Solvabilité 2», a indiqué le groupe.

Pour Charlie Morin, « la réussite des opérations de refinancement de La Mondiale montre que le modèle mutualiste est considéré comme robuste, et va à l'encontre des critiques portant sur sa capacité limitée à trouver des sources externes de financement». Les dettes hybrides bénéficient d’un contexte de marché favorable après avoir été légèrement déstabilisées en octobre 2012 quand Groupama a décidé de ne pas verser le coupon annuel de titres super subordonnés émis en 2007.

A lire aussi