«Les rachats d’actifs de la Fed pourraient diminuer au second semestre»

le 11/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Slavena Nazarova, économiste chez Crédit Agricole CIB

L’Agefi: Que retenez-vous de la dernière réunion de la BCE?

Slavena Nazarova: Le ton de Mario Draghi lors de sa conférence de presse a été plus accommodant et il nous semble clair que la BCE se tient prête à répondre à toute détérioration des perspectives économiques, au moins à travers des mesures conventionnelles. Les projections de croissance et d'inflation de la BCE ont été révisées légèrement à la baisse depuis des niveaux déjà très bas. Avec une inflation prévue très en deçà de la cible de 2% et des risques négatifs sur l’activité à court terme, il n’est pas surprenant que le conseil des gouverneurs ait discuté différentes options, y compris une baisse de taux. Une baisse du taux «refi» de 25 points de base à 0,5% (qui serait son plancher) dès les tout prochains mois nous paraît donc encore plus probable. Toutefois, à court terme les événements en Italie pourraient rendre la BCE moins susceptible d’offrir son soutien à un pays qui en ferait la demande sans de solides garanties en contrepartie.

Quelles sont vos anticipations sur la politique monétaire de la Fed?

Dans la perspective d’un resserrement budgétaire appelé à se poursuivre dans les années à venir, la politique monétaire de la Fed restera largement accommodante selon nous. Le taux des Fed funds sera maintenu à son niveau actuel de 0-0,25% jusqu’à courant 2015. Le programme d’achats d‘actifs devrait continuer dans sa forme actuelle pour le reste de l’année mais le montant d’achats mensuels pourrait commencer à diminuer lors du second semestre 2013 à condition que la reprise accélère. La fin du programme pourrait être envisagée début 2014, puisque nous pensons que la croissance devrait se renforcer l’année prochaine.

Panel Taux du 11-03-2013
ZOOM
Panel Taux du 11-03-2013

A lire aussi