«Les facteurs d'affaiblissement de la livre s'accumulent»

le 11/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eric Bourguignon, directeur de la gestion taux et crédit de Swiss Life Asset Managers

L’Agefi: Pensez-vous que les incertitudes politiques italiennes sont de nature à renforcer le dollar?

Eric Bourguignon: A court terme, les incertitudes politiques italiennes pourraient raviver les tensions en zone euro et provoquer un regain d’aversion pour le risque. Elles devraient donc renforcer l’appétit des investisseurs pour les valeurs refuges, et notamment le dollar. Cet engouement pour le billet vert devrait cependant rapidement s’estomper car les institutions et les moyens mis en place par les dirigeants européens et la BCE pour défendre l’intégrité de la monnaie unique suffiront probablement à calmer les tensions.

Le dollar est en outre lui-même fragilisé par les problèmes budgétaires américains, par le laxisme monétaire de la Fed, et par le déficit extérieur chronique des Etats-Unis.

Les hedge funds ont augmenté leurs positions vendeuses sur la livre ces dernières semaines. Pensez-vous que la tendance va se poursuivre?

Nous pensons effectivement que cette tendance se poursuivra car les facteurs d’affaiblissement de la livre sterling s’accumulent. La croissance, qui avait rebondi à l’automne marque le pas. La récession industrielle se prolonge. Les comptes publics et les comptes extérieurs ne montrent pas de signes d’amélioration, bien au contraire. Le fardeau de la dette continue de s’alourdir, ce qui a d’ailleurs conduit l’agence Moody’s à entamer un processus de dégradation de la note du pays. Le change devrait enfin pâtir des perspectives de relance du programme de quantitative easing de la Banque d’Angleterre, et de la relégation au second plan de son objectif d’inflation, comme l’a récemment annoncée Mervyn King.

Panel Change 11-03-2013
ZOOM
Panel Change 11-03-2013

A lire aussi