L'Italie sonne le retour de l'aversion pour le risque

le 27/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'instabilité politique promet au moins plusieurs semaines de volatilité, et complique l'action de la BCE

Le retour du risque italien

Le pire des scénarios possibles. L’impasse politique issue du scrutin législatif en Italie a remis au goût du jour l’aversion pour le risque sur les marchés financiers. Rome en a payé le prix dès hier en émettant des bons du Trésor à 6 mois à un rendement de 1,24% contre 0,73% fin janvier, et le fera à nouveau aujourd’hui avec un nouvel emprunt de référence à 10 ans. Les tentatives de constituer une grande coalition de gouvernement pour éviter un nouveau vote promettent au moins plusieurs semaines de volatilité.

Le retour du risque italien
ZOOM
Le retour du risque italien

A lire aussi