Le redressement du marché immobilier américain se confirme

le 31/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'indice Case-Shiller sur le prix des logements a progressé de 2% en août en glissement annuel. C'est la plus forte hausse depuis 2 ans

Après plus de cinq années de crise quasi ininterrompue, le marché de l’immobilier américain semble conforter les signes de redressement observés depuis le début de l’année. Les prix des maisons à la vente dans les vingt plus grandes métropoles des Etats-Unis ont augmenté en août de 0,5%, selon l'enquête Case-Shiller. Pour le mois de juillet la hausse se chiffre à 0,3% selon la nouvelle estimation de l’indice qui a été revu en baisse de 0,1 point par rapport aux chiffres publiés fin septembre.

En glissement annuel, l’indice S&P Case Shiller a augmenté de 2 % pour le mois d'août. C’est supérieur aux attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur une hausse de 1,7%. Surtout, cela marque la plus forte hausse sur un an depuis juillet 2010, lorsque des mesures fiscales avaient artificiellement soutenu les prix. L'amélioration a été globale. 17 des 20 principales villes ont fait état d'augmentation des prix en août. Seules Atlanta, Chicago, et New York ont enregistré des replis en glissements annuels. «La répétition de bonnes nouvelles sur les prix du logement sur chacun des cinq derniers mois nous rend optimistes pour la poursuite de la reprise du marché», indiquent les analystes de S&P.

Certains estiment toutefois que la route est encore longue vers la normalisation du secteur. «Il ne reste plus qu'une catégorie d'indicateurs en berne: ceux liés aux financements. Ni le stock de prêts immobiliers ni les nouvelles demandes de prêts ne semblent se redresser, un phénomène qui paraît lié au pourcentage encore élevé de ménages dont le montant de la dette immobilière dépasse la valeur de leur bien», estimait hier dans L'Agefi, Nuno Teixeira, directeur général de Schroders en France.

INDICE CASE SHILLER
ZOOM
INDICE CASE SHILLER

A lire aussi