Bad bank espagnole : la grande braderie

le 30/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les actifs immobiliers toxiques des banques seront rachetés en appliquant des décotes de 32,5% à 79,5%

Le président du Fonds de restructuration bancaire (Frob), Fernando Restoy, a dévoilé lundi les importantes remises qui seront effectuées sur la valeur comptable des actifs que les établissements devront passer à la «bad bank» espagnole, la Sareb. Décotes comprises, ce seront 45 milliards d’euros d’actifs toxiques que devront transférer en moins d’un mois à la Sareb les quatre entités sous perfusion publique: Bankia, Catalunya Caixa, NovaCaixaGalicia et Banco de Valencia.

Crédit : Angel Navarrete/Bloomberg
ZOOM
Crédit : Angel Navarrete/Bloomberg

A lire aussi