«La lutte contre la déflation passe par l'affaiblissement du yen»

le 22/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Maud Minuit, responsable directionnel taux et aggregate chez Groupama AM

- L'Agefi : Pourquoi pariez-vous sur un euro/dollar à 1,32 à six mois ?

- Maud Minuit : Les annonces de la BCE cet été constituent des avancées majeures dans la résolution de la crise de la dette en zone euro. Nous attendons la demande d’aide de l’Espagne dans les prochaines semaines. Par ailleurs, la Fed, certes attendue sur un nouvel assouplissement quantitatif (QE), a créé la surprise par l’ampleur des mesures annoncées : elle se laisse la possibilité d’imprimer du dollar pour des montants illimités si le marché de l’emploi ne s’améliore pas. Ainsi, il est probable qu’en 2013, l’opération Twist 2 achevée, elle renouvelle cette dernière pour la 3e fois ou procède à des achats de Treasuries. Nous affichons donc une hausse de l’euro contre dollar.

- Comment voyez-vous la Banque du Japon (BoJ) agir face à la force du yen ?

- La BoJ a décidé le 19 septembre de maintenir son principal taux directeur dans une fourchette de 0,00% à 0,10% et de procéder à de nouveaux achats d’actifs pour 10.000 milliards de yens dans le courant de l’année 2013, portant ainsi à 80.000 milliards le montant total. La BoJ considère en effet que l’économie mondiale ralentit de façon plus marquée et que la reprise de la croissance au Japon marque le pas, tandis que les prix continuent de stagner. Les récents commentaires du FMI ont été sans appel quant à l’inefficacité de la politique monétaire du pays qui connaît toujours une déflation. La force du yen a pesé sur la croissance. La lutte contre la déflation passe par l’affaiblissement de la devise: les remaniements dans le gouvernement, tout comme la future nomination de deux nouveaux membres réputés plus accommodants à la BoJ, vont dans ce sens.

panel change
ZOOM
panel change

A lire aussi