Les fonds européens vont se tourner de plus en plus vers l’international

le 18/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La part des fonds axée sur l’international dépasse déjà les 40%, contre un peu plus de 20% en 2001. Les acteurs de niche tireront leur épingle du jeu

A l’heure où les particuliers se tournent vers les dépôts bancaires et les institutionnels internalisent de manière croissante leurs opérations de gestion d’actifs, «les sociétés de gestion européennes doivent repenser leur positionnement stratégique», selon les conclusions d’une étude réalisée par Fitch Ratings (Fitch). Dans un environnement marqué par la faiblesse des taux d’intérêt, les portefeuilles vont être réalloués vers des actifs internationaux et générateurs de rendements, représentant un vrai problème pour les gérants axés sur des actifs domestiques traditionnels.

Le mouvement est d’ailleurs déjà en marche, plus de 40% des fonds commercialisés en Europe en 2011 ayant une part axée sur l’international, contre un peu de 20% des véhicules en 2001. Par ailleurs, sur les dix gérants les plus populaires en Europe l’an passé, six sont basés aux Etats-Unis, deux au Royaume-Uni, un en Afrique du Sud et un en Suisse.

Cette activité «transfrontière intensifie la concurrence, avec de nouveaux entrants et une place réduite pour les acteurs de second rang», souligne Fitch. Les flux sont concentrés sur une part réduite de gérants, reflétant un appétit des investisseurs pour des classes d’actifs de niche, tels que le high yield et les pays émergents, et une plus grande sélectivité des distributeurs.

Dans les prochaines années, «la demande des investisseurs va se concentrer sur la génération de revenus (crédit, actifs immobiliers), sur les produits internationaux et les actifs à volatilité modérée (actions de faible volatilité, multistratégie obligataire)», prévoit Fitch. Selon l’agence, les gérants ne doivent pas hésiter à se développer sur des activités proches de leurs actuelles expertises, le spécialiste crédit devant par exemple s’étendre au high yield.

Plus de 40% des fonds commercialisés en Europe en 2011 ont une part axée sur l’international
ZOOM
Plus de 40% des fonds commercialisés en Europe en 2011 ont une part axée sur l’international

A lire aussi