Nyse Euronext veut proposer les meilleurs prix européens aux particuliers

le 16/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Bourse va lancer un service dédié aux flux particuliers qui tiendra compte des prix proposés sur les plates-formes alternatives

Nyse Euronext a obtenu hier l’aval des régulateurs pour lancer un nouveau système d’appariement des ordres passés par des particuliers sur ses marchés européens. Ce service qui est censé fournir des prix plus attractifs et davantage de transparence devrait être opérationnel mi janvier-2013.

La Bourse transatlantique veut tirer son épingle du jeu alors que les plates-formes de négociation se sont multipliées en Europe depuis 2007. «Avec la fragmentation des marchés, il peut arriver que les cours ne soient pas les meilleurs chez nous mais, par exemple, sur Chi-X. Dans le cadre de ce nouveau service, si on observe que sur Chi-X le prix offert est meilleur que le nôtre, l’apporteur de liquidité doit offrir ce meilleur prix chez nous», explique Alicia Suminski, responsable du développement de l’activité actions et dérivés en Europe chez Nyse Euronext.

Les apporteurs de liquidité, c'est-à-dire les teneurs de marché, qui se placeront en face des banques et des courtiers passant des ordres de particuliers, devront proposer le meilleur prix européen 95% du temps et diffuser leurs prix avant la négociation. Les titres concernés seront ceux des principaux indices européens (AEX, BEL 20, CAC 40 et PSI 20) négociés sur les plates-formes alternatives Chi-X/Bats, Turquoise et Equiduct. Pour déterminer le meilleur prix, Nyse Euronext s’appuiera sur les données fournies par le cabinet indépendant Tag Audit.

Peter Randall, le PDG d’Equiduct doute que la Bourse transatlantique puisse offrir le meilleur prix européen faute d’avoir directement accès aux données des plates-formes. Mais d’ajouter: «Nyse Euronext reconnaît finalement que notre modèle est attractif». Stephane Giordano, en charge des services d’exécution chez SG CIB, accueille favorablement le nouveau service : «Cela permet de traiter avec la plate-forme historique, régulée par l’AMF, de bénéficier de la transparence pré-négociation et des prix qui sont proposés sur les plates-formes alternatives».

Selon lui, le service pourrait aussi permettre des économies : «avec l’offre de Nyse Euronext, tout se fait sur leur plate-forme et donc avec une chambre de compensation unique. A l'inverse, traiter les flux sur plusieurs plates-formes suppose de se connecter à différentes chambres de compensation, avec des coûts induits significatifs». SG CIB s'apprête à lancer de son côté un internalisateur systématique dédié aux flux de particuliers.

A lire aussi