L'optimisme du Panel Crédits se renforce

le 01/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Rassurés par les annonces de la BCE, les gérants anticipent majoritairement une stabilité des spreads

Rassurés par les annonces de la Banque centrale européenne au début du mois de septembre, les panélistes continuent d’écarter un scénario noir pour l’avenir. Confirmant la tendance des dernières semaines, une majorité de panélistes anticipe une stabilité des spreads de crédit. Ils ne sont que 10% à prévoir des tensions sur le marché du crédit, un chiffre identique au mois dernier.

Parmi les plus pessimistes figurent toutefois les gérants de BNP Paribas qui ont abaissé leur perspective de neutre à négative. A l’inverse, d’autres comme Dexia AM ont choisi de relever leur perspective de négative à neutre. De son côté, Swiss Life AM est passé de neutre à positif, tandis que Groupama AM a totalement revu sa position en passant de négatif à positif.

L’appétit des contributeurs au panel pour la classe d’actifs des obligations corporates s’est encore renforcé par rapport au mois dernier. La moitié d’entre eux est à surpondérer contre 30% au début du mois de juillet. Les gérants ne sont plus que 5% à sous-pondérer la classe d’actifs des obligations alors qu’au début du mois d’août ils étaient 10%. Ils étaient encore 35% à sous-pondérer début juin, ce qui avait alors représenté un niveau record depuis janvier 2009. 45% des gérants interrogés affichent aujourd’hui une position neutre sur le crédit alors qu’ils étaient 60% auparavant.

Beaucoup de mouvements ont ainsi été observés ces dernières semaines. A titre d’exemple, DWS Investments et JPMorgan sont passés de neutre à surpondérer. Groupama AM est même passé de sous-pondérer à surpondérer. De son côté, Dexia AM a abandonné sa position sous-pondérer pour une perspective neutre. Quant à BNP Paribas, la banque est à présent à sous-pondérer contre une position neutre auparavant.

Signe de l’amélioration du sentiment des marchés obligataires, les gérants, dans une grande majorité, n’envisagent pas d’augmenter leur part de cash dans les portefeuilles pour le mois d’octobre. D’un mois sur l’autre, les liquidités des fonds sont restées stables. Elles se montent à 3,88% contre 3,90% au début du mois.

Au début du mois de juillet la part de cash dans les portefeuilles se montait encore à 7,26%, ce qui avait marqué un point haut depuis le début du mois de janvier. Groupama a réduit sa part de cash de 5% à 2,5%. Même tendance pour BNP Paribas qui l’a abaissée de 2,50% à 1%. A l’inverse, chez Axa IM, elle est passée de 0% à 2%.

L’indice iBoxx (indicateur de l’évolution des taux des obligations privées en zone euro) sur les non-financières s’est légèrement détendu de 9 points de base depuis la fin du mois de juillet pour atteindre 137 points de base, tandis que l’indice iBoxx sur la dette bancaire européenne est resté quasi stable à quelque 143 points de base.

PANEL MENSUEL CREDITS
ZOOM
PANEL MENSUEL CREDITS

A lire aussi