Berlin et Paris relancent la taxe sur les transactions financières

le 01/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'Allemagne et la France ont demandé à la Commission européenne d'avancer sur la mise en œuvre de la taxe sur les transactions financières avec le soutien d'au moins neuf Etats membres, faute d'unanimité au sein de l'Union européenne. Selon un communiqué du ministère allemand des Finances, les ministres des Finances des deux pays ont remis vendredi une lettre à la Commission dans laquelle ils lui demandent d'activer un protocole de coopération qui nécessite le soutien d'au moins neuf Etats. Une porte-parole de la Commission a déclaré de son côté que l'exécutif européen était prêt à avancer «très rapidement» sur ce sujet,«dès que nous aurons le nombre minimum de demandes requises». La ministre finlandaise des Finances s’est prononcée samedi en faveur d’une telle taxe. Le gouvernement finlandais n'a pas encore discuté du sujet mais devrait arrêter sa position dans les prochains jours.

A lire aussi