State Street Global Advisors entend diversifier sa clientèle institutionnelle

le 24/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Joseline Hobson, qui rejoint le bureau parisien, mettra l’accent sur les entreprises et les assureurs. Elle couvrira également les pays ibériques

Le bureau parisien de State Street Global Advisors (SSGA) se dote de nouvelles ambitions. Joseline Hobson, anciennement chez DB Advisors France (Deutsche Bank), rejoint le groupe au poste de responsable du développement institutionnel en France et dans les pays ibériques, couverts depuis Paris.

La clientèle institutionnelle représente environ deux tiers des 40 milliards d’euros d’encours gérés par SSGA à Paris (l’un des trois centres de gestion du groupe en Europe avec Londres et Dublin), le solde étant réparti de manière équilibrée entre la distribution externe et les ETF (fonds indiciels cotés).

«Notre souhaitons développer notre clientèle institutionnelle, assez concentrée dans le secteur de la prévoyance, en l’élargissant vers les entreprises et les compagnies d’assurance. Cela s’accompagnera d’un renforcement de nos trois expertises que sont la gestion indicielle, la gestion quantitative et les solutions avec un accent particulier mis sur ce dernier pôle», explique à L’Agefi Marco Fusco, président et directeur général de SSGA en France.

L’expertise Solutions,qui représente un pôle à forte croissance pour le groupe et est dirigé au niveau européen par Frédéric Dodard depuis Paris, représente aujourd’hui plus d’un tiers des actifs gérés par le bureau français. «Des solutions à des problématiques spécifiques, telles que l’adossement retraite dans le contexte des normes IFRS, pourront par exemple être apportées au cas par cas aux entreprises», relève Joseline Hobson.

«L’idée est d’offrir une offre plus large et plus globale à nos clients en s’appuyant sur la palette d’expertises du groupe au niveau mondial. Il s’agit d’apporter ces solutions en leur donnant un visage local et de les proposer de manière plus proactive», poursuit Marco Fusco.

L’Espagne et le Portugal font également partie des axes de développement. A l’heure actuelle, «nous gérons un milliard d’euros d’actifs dans ces pays, quasiment exclusivement pour le compte d’institutionnels. Il y a un marché à développer», indique Joseline Hobson. Les autres pays de l’Europe du Sud, à l’image de l’Italie ou de la Grèce, sont couverts depuis Milan.

Un autre recrutement devrait intervenir prochainement, concernant un poste de marketing axé sur le Sud de l’Europe. Le bureau parisien compte actuellement 70 collaborateurs, dont 17 gérants.

A lire aussi