«Avec un ratio price to book de 1,16, le CAC 40 apparaît très sous-évalué»

le 17/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pierre Guillemin, directeur gestion diversifiée et actions chez Swiss Life AM

L’Agefi: Pourquoi anticipez-vous un rebond de plus de 20% du CAC 40 à horizon six mois ?

Pierre Guillemin: Partons d’un raisonnement simple: considérons que notre économie est en retard de 6 à 9 mois par rapport celle des Etats-Unis. Aujourd’hui, nous observons une amélioration des données économiques nord-américaines: le chômage commence à diminuer, le marché immobilier se redresse. En projetant ces données sur notre économie, nous devrions aussi assister à une amélioration entre 6 et 9 mois avec toutefois un bémol sur le marché immobilier qui est beaucoup plus élastique aux Etats-Unis qu’en France. La BCE, en s’engageant à soutenir les pays de la zone euro en difficulté (nous observons d’ailleurs que la balance commerciale de l’Espagne et de l’Italie se redresse), a conforté les investisseurs notamment quant à la solidité du bilan des banques. Ces dernières, moteurs de nos économies, bien que bénéficiaires, affichaient des décotes de plus de 40% par rapport à la valeur de leurs actifs. Plus généralement, en affichant aujourd’hui un ratio price to book de 1,16, le CAC 40 apparaît très sous-évalué ce qui doit inciter l’investisseur à revoir sa stratégie de placement.

N’êtes-vous pas trop optimistes ?

En affichant une valeur théorique voisine de 4.200 entre 6 et 12 mois pour le CAC 40, il peut sembler que nous soyons trop optimistes. Pourtant, nous étions très proches de ces niveaux au printemps 2011... N’oublions pas aussi que nous sommes loin des plus hauts historiques atteints en 2000 et 2007 tandis que le S&P 500 est à ses plus hauts niveaux…Nous ne parlons donc que d’un rattrapage.

Consensus Cac 40
ZOOM
Consensus Cac 40

A lire aussi