Les fonds monétaires américains ont légèrement augmenté leur exposition à la zone euro

le 31/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ces pourvoyeurs de financements à court terme se réorientent vers le Japon, où les banques s'adonnent au financement de projets

Les fonds monétaires américains ne se sont pas détournés de la zone euro au début de l’été. Selon les statistiques publiées par l’agence de notation Fitch, l’exposition des dix plus importants véhicules aux banques de la zone a augmenté de 9%, entre les fins du mois de juin et de juillet derniers. Les investissements en France ont même crû de 45% sur la période et ceux dans toute l’Europe de 14%.

Le retrait de ces pourvoyeurs de financement de court terme, qui s’était accéléré depuis la mi-2011, avait, semblait-t-il, touché un point bas au début de l’année avec les injections de liquidité à trois ans (LTRO) de la Banque centrale européenne. Mais l’appel au secours de l’Espagne et ses conséquences avaient de nouveau effarouché les fonds. Ils avaient abaissé leur exposition à la zone de 33% entre mai et juin.

Alors que l’Europe s’est dotée d’une première feuille de route vers une union plus approfondie et que les fonds de secours et la BCE pourraient intervenir sur les marchés de la dette souveraine, les fonds monétaires ont regagné un peu de confiance dans la zone. Elle n’a pas retrouvé la cote pour autant. L’exposition à celle-ci a baissé de 76% par rapport à mai dernier et moins de 10% des actifs des fonds y sont investis.

Fitch souligne que l’aversion persistante au risque des investisseurs américains n’est pas seule responsable. Les établissements européens, en pleine restructuration, ont aussi cédé des activités fortement consommatrices de dollars. Les fonds américains ont en revanche accru leur exposition au Japon de 118% entre la fin du mois de mai 2011 et juillet 2012. Plus de 12% des actifs sous gestion des fonds y sont investis. Pour Fitch, ce mouvement s’explique par la montée en puissance des banques nippones dans les activités de financement de projets.

Fonds monétaires américains : la zone euro délaissée
ZOOM
Fonds monétaires américains : la zone euro délaissée

A lire aussi