Les sociétés britanniques sont les cibles de prédateurs étrangers

le 28/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les volumes de fusions-acquisitions britanniques, en hausse cette année, accusent encore une chute de près d’un quart par rapport à leurs plus hauts niveaux atteints en 2000, de 386 milliards de dollars sur une période comparable, selon Dealogic. La proportion de rachats de sociétés britanniques par des investisseurs étrangers a atteint un nouveau record de 70%.

A lire aussi