Les quatre prochaines semaines s'annoncent cruciales pour la zone euro

le 21/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La rentrée des dirigeants démarre jeudi avec une rencontre à Berlin entre François Hollande et Angela Merkel. Avant la réunion de la BCE du 6 septembre

En dépit de quelques tensions sur les taux d’emprunts des pays d'Europe du Sud, le scénario catastrophe d’août 2011 tant redouté ne s’est finalement pas reproduit cet été. Mais il ne faut pas s’y tromper, la situation reste fragile, et les attentes nourries par la BCE sont plus importantes que jamais. Elles font d’ailleurs l’objet de toutes les spéculations. Les prochains jours et tout particulièrement le mois de septembre seront riches en rendez-vous cruciaux pour la zone euro avec comme point d’orgue la réunion de la BCE du 6 septembre. L’Europe qui a péché jusque-là par manque de coordination sera-t-elle à la hauteur de l’enjeu?

Les principaux dirigeants imprimeront le rythme dès cette semaine à travers une série de rencontres bilatérales. Le président français François Hollande a rendez-vous ce jeudi à Berlin avec Angela Merkel. De son côté, la chancelière allemande se rendra à Athènes vendredi pour y rencontrer Antonis Samaras, le premier ministre grec. Mais le porte-parole du gouvernement allemand a d’ores et déjà prévenu. Il ne faut pas s’attendre à des «décisions essentielles» lors de ces réunions.

Pour Angela Merkel, en campagne pour les législatives de 2013, l’épine grecque symbole des dérives européennes est un enjeu majeur. Les pays de l'Union européenne ont d’ailleurs indiqué qu’ils attendront le rapport de la «Troïka» (BCE, FMI, Commission européenne), et une demande officielle grecque, pour se prononcer sur un éventuel sursis accordé à Athènes pour assainir ses finances. Le verdict de la «Troïka» est attendu pour septembre. Le sort de l’Italie devrait quant à lui être évoqué le 29 août lors d’une rencontre entre Angela Merkel et Mario Monti à Berlin.

Le lendemain, tous les yeux seront rivés sur la traditionnelle réunion des banquiers centraux à Jackson Hole dans le Wyoming. Vanté comme un chantier majeur pour résoudre la crise des dettes souveraines en Europe, le projet d’union bancaire devrait être dévoilé le 11 septembre par la Commission européenne. Le 12 septembre, la Cour constitutionnelle allemande rendra sa décision sur le mécanisme de secours européen MES. Les 14 et 15, les fonds de sauvetage FESF et MES seront à nouveau au menu d’un Eurogroupe. Le sort des banques espagnoles pourrait aussi être évoqué. Leurs besoins de recapitalisation seront détaillés en septembre sur la base des stress tests.

A lire aussi