Les cours du pétrole bénéficieront moins du soutien de la demande en 2013

le 13/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le ralentissement de l'activité en Chine pèse sur les prix du pétrole. D'autant que l'AIE s'attend à un essoufflement de la demande mondiale

Répercussion mécanique du ralentissement économique mondial, la hausse de la demande de pétrole s’essoufflera en 2013. Pour la quatrième fois depuis le début de l’année, l'Agence internationale de l’énergie a révisé vendredi à la baisse ses prévisions de demande. «La croissance économique molle pourrait restreindre la croissance de la demande de pétrole à 0,9 million de barils par jour (mbj) en 2012 et 0,8 mbj en 2013», soit 0,3 mbj et 0,4 mbj de moins que la précédente prévision, indique l'AIE dans son rapport mensuel. Une prévision qui corrobore celle fournie la veille par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, s’attendant à une année 2013 «pleine de turbulences». Elle pourrait réduire de 20% sa prévision de croissance de la demande pour 2013.

Les dernières statistiques sur l’économie chinoise, deuxième plus gros consommateur d’or noir avec les Etats-Unis, ne sont pas faites pour rassurer les pays exportateurs de pétrole. La production industrielle en Chine en juillet n’a augmenté «que» de 9,2%, soit la plus faible croissance en plus de trois ans. Et surtout, les exportations chinoises n'ont progressé que de 1% en juillet, alors que les économistes attendaient une hausse de 8,6%. Les livraisons vers l'Europe ont chuté de plus de 16%.

Ces chiffres ont pesé sur les cours du pétrole vendredi, mettant un terme à plus d’une semaine de hausse dans l’espoir d’une intervention des grandes banques centrales mondiales pour tenter de relancer la croissance. Mais, selon les analystes de CMC Markets, les chiffres chinois de la semaine dernière ne sont pas si noirs. Ils pourraient inciter la banque populaire de Chine à intervenir plus rapidement pour réveiller l’économie du pays, ce qui relancerait les cours du pétrole à la hausse.

Variations des cours du pétrole, janvier-août 2012
ZOOM
Variations des cours du pétrole, janvier-août 2012

A lire aussi