La consommation de ciment au cœur des inquiétudes sur la croissance chinoise

le 26/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les mesures de soutien à la croissance en Chine ne pourront pourtant pas négliger le secteur immobilier

L’économie chinoise ralentissant, de nombreux observateurs anticipent des mesures de soutien importantes. Mais davantage que par des mesures traditionnelles de politique budgétaire ou monétaire, la clé d’un soutien efficace à l’économie chinoise passera vraisemblablement par le secteur immobilier.

Le gouvernement pourrait ainsi être tenté de «reflater» la bulle immobilière. De nombreuses grandes villes côtières chinoises connaissent sans aucun doute déjà depuis plusieurs années des excès, avec une allocation du capital inadaptée, une spéculation massive et des projets non terminés laissant les banques avec des factures impayées. Par contre, l’accessibilité à la propriété reste correcte, les revenus augmentant rapidement, ce qui nourrit une demande significative pour le secteur immobilier.

Ceci est parfaitement illustré par le graphique sur la consommation de ciment. Il montre en effet que la bulle immobilière chinoise des dernières années (2008-2010) a propulsé la consommation de ciment à un plus haut historique, comme aucun autre pays n’en a connu auparavant. Après une bulle immobilière, par le passé on a généralement vu deux types de trajectoires: la Corée et Taïwan, avec une courbe en «U» inversé, ou l’Espagne et l’Irlande, avec une trajectoire descendant en flèche.

Dans le cas de la Chine, on peut raisonnablement penser qu’elle suivra une trajectoire en «U» inversé, en raison de l’accessibilité correcte du marché résidentiel, de l’urbanisation croissante et d’une demande grandissante pour de l’immobilier de meilleure qualité. Ainsi, il faut s’attendre à un ralentissement, plutôt qu’une chute, de l’immobilier chinois.

La consommation de ciment en Chine
ZOOM
La consommation de ciment en Chine

A lire aussi