CAC 40 : la reprise entamée à 2.920 points est fragile

le 25/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il s’agit vraisemblablement d’une consolidation avant que l’indice ne vise la région des 2.700 points

Le CAC 40 n’a pas réussi à progresser la semaine dernière. A la suite des reculs enregistrés jeudi et vendredi, il a clôturé pratiquement inchangé d’un vendredi à l’autre, à 3.091 points (+0,11%). Cela dit, la zone de support que constitue le gap ouvert à la hausse une semaine plus tôt à 3.035-3.050 points n’a pas été cassée. Du côté des indicateurs numériques, la droite qui soutient le Relative Strength Index calculé sur treize semaines depuis la mi-août n’a pas non plus été cassée.

Dans ces conditions, le repli amorcé jeudi dernier à 3.155 points doit être considéré comme une pause avant la reprise de la hausse entamée début juin à 2.920 points. Cela dit, la marge de progression de l’indice parisien paraît limitée, le rebond sur les 2.920 points étant vraisemblablement technique, comme le suggère l’évolution récente de l’Euro Stoxx 50 dont la configuration est proche de celle du CAC 40.

L’Euro Stoxx 50 ayant cassé au début du mois le support clé qui se situait à 2.065 points (l’équivalent du seuil des 2.795 points pour le CAC 40), la baisse qu’il a amorcée en mars à 2.610 points ne peut, en effet, plus être vue comme un mouvement de consolidation de la hausse initiée à 2.065 points. Il s’agit donc d’une consolidation prononcée de la hausse enclenchée en septembre dernier à 1.935 points ou d’une dynamique qui s’inscrit dans la tendance baissière engagée au début de l’année 2011 à 3.075 points.

Cette analyse amène à penser que la descente que le CAC 40 a entamée en mars à 3.600 points ne vise pas, comme nous le pensions initialement, à consolider la hausse qui a débuté à 2.795 points en novembre dernier. Il s’agit soit d’une consolidation de la hausse initiée en septembre dernier à 2.695 points soit d’un mouvement faisant partie de la tendance baissière enclenchée en février 2011 à 4.170 points. 

Dans le premier cas, le seuil des 2.695 points étant une limite, le potentiel de baisse supplémentaire de l’indice parisien est faible mais un retour sous les 2.795 points est possible. Dans le second cas, la tendance baissière engagée à 4.170 points a repris son cours au terme d’une consolidation à la hausse enclenchée à 2.695 points. Le niveau des 2.695 points constitue donc un objectif minimum. La cassure de ce seuil libérerait un potentiel de baisse supplémentaire au moins jusqu’au point bas établi en mars 2009 à 2.465 points.

La hausse développée de 2.695 à 3.600 points ayant une structure en trois vagues, caractéristique d’une phase de consolidation au sein d’une tendance baissière, nous privilégions le second scénario. Dans ce cas, la probabilité est forte que le haut du canal baissier potentiel passant à 3.421 points cette semaine (-11,9 points/semaine), ou la zone de résistance située à 3.285-3.295 points, contienne toute extension de la reprise amorcée à 2.920 points et force le CAC 40 à reprendre le chemin de la baisse.

Analyse technique CAC 40
ZOOM
Analyse technique CAC 40

A lire aussi