Opération séduction périlleuse pour Carlyle

le 02/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société américaine de private equity devrait faire demain matin ses premiers pas en Bourse. Si tout va bien. Le quotidien souligne en effet que nombre d’investisseurs manquent d’enthousiasme. Carlyle tente de les convaincre qu’elle est différente de ses concurrents dont le parcours boursier s’avère chaotique. Le nouveau venu sur le marché évoque particulièrement l’intérêt d’une détention de ses titres à long terme plutôt que d’un gain à court terme au moment de l’introduction. Le quotidien cite Timothy Ghriskey, patron de la gestion de Solaris Group, qui indique avoir décliné l’invitation à une réunion de présentation et souligne la volatilité des revenus.

A lire aussi