L'effet BCE s'estompe sur le marché obligataire

le 05/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les rendements espagnols repartent à la hausse, les flux issus des banques semblant se tarir

La fête est finie pour les dettes souveraines périphériques. L’Espagne a dû consentir hier des rendements en hausse pour se refinancer, et n’a émis que 2,65 milliards d’euros, dans le bas de sa fourchette de 2,5 à 3,5 milliards. Les deux injections à 3 ans de la BCE, qui ont soutenu la demande des banques domestiques pour les emprunts d’Etat italiens et espagnols, voient, sur ce critère, leurs effets bénéfiques s’estomper. Et les critiques montent contre leur principal défaut, le renforcement du lien entre risque bancaire et souverain.

CDS à 5 ans en Espagne
ZOOM
CDS à 5 ans en Espagne

A lire aussi