Le président de la BNS rejette toute idée de démission

le 06/01/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Philipp Hildebrand, le président de la Banque nationale suisse (BNS), a rejeté hier toute idée de départ après les transactions de change controversées imputées à son épouse. «Je n'ai pas l'intention de démissionner aussi longtemps que je jouis du soutien du Conseil fédéral», a-t-il déclaré. Philipp Hildebrand a reconnu des erreurs mais a estimé qu'il avait toujours agi conformément aux règlements et qu'il n'a pas eu connaissance de manquements. La Banque Sarasin avait reconnu en début de semaine s'être séparé d'un de ses employés qui avait enfreint les règles de la confidentialité en remettant à un avocat proche de l'Union démocratique du centre (UDC) des documents liés à des transactions effectuées par la famille du président de la BNS. Le ministère public du canton de Zurich a décidé d’ouvrir une enquête contre cet employé.

A lire aussi