Dublin sous la menace des hedge funds

le 02/12/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement irlandais pourrait bien devoir subir des poursuites en justice de la part d’un groupe de gestionnaires alternatifs américains s’il décidait de mettre en œuvre son projet de leur imposer une perte jugée injuste. Cette perte pourrait représenter jusqu’à 100% de leur mise sur un portefeuille de 300 millions d’euros de dette subordonnée qu’ils détiennent chez Bank of Ireland,dont l’état est actionnaire à hauteur de 15%. Les investisseurs, parmi lesquels figure Appaloosa Management, estiment que le projet répond à des considérations politiques. Dublin ferait preuve de «cynisme» en privilégiant les actionnaires.

A lire aussi