Le « Panel Crédits » reste en retrait sur la classe d'actifs

le 07/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Plus de la moitié des gestionnaires adoptent une exposition neutre, contre 43 % début octobre

La détente sur les marchés de crédit sur le mois écoulé n'a pas encore été suffisante pour faire revenir les gestionnaires sur la classe d'actifs. L'indice iTraxx Crossover qui suit le coût de la protection contre le risque de défaut des émetteurs les plus risqués s'est resserré de 135 points de base (pb) à 703 pb, après s'être écarté de 436 pb entre fin juillet et début octobre. L'heure est aussi à l'accalmie sur la dette financière senior dont l'indice iTraxx s'est détendu de 35 pb à 244 pb. Malgré cela, 55% des panélistes sont dorénavant neutres sur la classe d'actifs, contre 43% le mois dernier. Lazard Frères Gestion et Nordea sont par exemple passés de surpondérer à neutre. Le pessimisme pour la classe d'actifs ne semble toutefois plus aussi marqué que le mois précédent. La part des gérants à sous-pondérer est en effet passée de 19% à 10%. DWS Investments a relevé son exposition de sous-pondérer à surpondérer tandis que La Banque Postale AM rehaussait son exposition de sous-pondérer à neutre.

Les gestionnaires font preuve d'un optimisme prudent sur le mois à venir. Ils sont 45% à anticiper une évolution neutre des spreads de crédit à cette échéance et 40% à voir les spreads se détendre. DWS Investments, Natixis AM et Swiss Life AM ont notamment relevé leur perspective de neutre à positive. D'autres spécialistes ont en revanche abaissé leurs anticipations. Pioneer Investments et La Française AM passent leur perspective de positive à neutre et CCR AM la révise même de positive à négative.

Ce ne sont pas les émissions qui devraient relancer le marché du crédit d'ici la fin de l'année: 12 milliards d'euros environ d'obligations non financières investment grade ont été placés en octobre, mais l'instabilité du marché ne favorise pas l'activité primaire. Le segment high yield a toutefois connu un sursaut en fin de semaine dernière avec les émissions de Faurecia et de Com Hem. Les rendements offerts sur ces titres (les obligations Faurecia ont été placées à 9,5%) n'ont pas échappé aux panélistes. Ils sont six à citer le haut rendement dans leur catégorie de notation préférée contre cinq le mois dernier et trois début septembre. Natixis AM et LCF Edmond de Rothschild entrent dorénavant dans la catégorie des panélistes plaçant le high yield dans leur catégorie de notation préférée.

La part de cash dans les portefeuilles se réduit très légèrement, mais reste au-dessus du seuil de 6%, comme les deux mois précédents, un niveau inégalé depuis janvier 2009. La prudence domine donc encore parmi les gérants. Chez La Banque Postale AM et La Française AM, le cash représente 15% des portefeuilles de crédit. Chez Allianz GI Investments Europe et CPR AM, la part de liquidité ressort à 10%.

PANEL MENSUEL CREDITS
ZOOM
PANEL MENSUEL CREDITS

A lire aussi