L’Euro Stoxx 50 se heurte à la zone de résistance des 2.325-2.370 points

le 24/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il pourrait consolider le rallye enclenché à 1.935 points avant vraisemblablement de viser les 2.600 points pour les mois à venir

La zone de résistance située à 2.325-2.370 points (1) a forcé l’Euro Stoxx 50 à se replier la semaine dernière après trois semaines consécutives de hausse. D’un vendredi à l’autre, l’indice paneuropéen a abandonné 0,76 % à 2.338 points. Le risque que ce léger repli s’accentue est significatif. Cela étant, le potentiel de baisse paraît limité compte tenu du profil «impulsif» du mouvement haussier amorcé le 23 septembre dernier à 1.935 points et de l’évolution récente de la configuration technique, autorisant à penser que la correction baissière engagée en février dernier à 3.075 points est terminée.

L’Euro Stoxx 50 a en effet réalisé dans la seconde quinzaine de septembre un «bullish engulfing» - une configuration haussière de bougies japonaises - alors que, sur un plan «elliottiste», les conditions permettant d’envisager la fin de la tendance baissière initiée à 3.075 points étaient réunies (L’Agefi du 10 octobre). Parallèlement, du côté des indicateurs numériques, le Relative Strength Index calculé sur 13 semaines est sorti par le haut du canal baissier à l’intérieur duquel il évoluait depuis la mi-février, soutenant ainsi la reprise que l’indice avait entamée à 1.935 points.

Dans cette nouvelle configuration technique, tout prolongement du mouvement baissier de la semaine dernière ne devrait viser qu’à consolider les 16 % de gains enregistrés au cours des trois semaines précédentes. Le seuil des 2.230 points (2) et la région des 2.180-2.190 points (3) constituent les zones de support susceptibles de contrer toute baisse supplémentaire, avant la limite des 1.935 points, et de forcer l’Euro Stoxx 50 à repartir à la hausse dans le but de franchir la région des 2.325-2.370 points. L’indice confirmera ainsi son engagement dans la tendance haussière qui est appelée à suivre la correction baissière enclenchée à 3.075 points et le ramener dans la région des 3.075 points dans quelques trimestres. 

Pour les mois à venir, l’objectif devrait se situer à la hauteur du petit gap ouvert à la baisse le 2 août dernier autour des 2.595 points avec des paliers à 2.450 et 2.505 points, correspondant respectivement au niveau de rebond de mai 2010, considéré désormais comme un niveau de résistance, et au deuxième retracement de Fibonacci de la correction développée de 3.075 à 1.935 points.

(1) Niveau de retournement à la baisse du 1er septembre dernier, point haut de la sous-vague C-4 et premier retracement de Fibonacci de la baisse de 3.075 à 1.935 points.

(2) Plus haut du 29 septembre dernier considéré comme un support depuis qu’il a été cassé le 6 octobre.

(3) Gap ouvert à la hausse le 6 octobre dernier.

A lire aussi