Compromis des Vingt-Sept sur la compensation des dérivés

le 05/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après plusieurs heures de négociation mardi à Luxembourg, le Conseil Ecofin a finalement réussi à arrêter une position sur la compensation des produits dérivés. Paris semblait satisfait de la solution retenue pour la supervision des chambres de compensation, principale pomme de discorde avec Londres. La Banque centrale européenne fera bien partie du collège des superviseurs, y compris pour les infrastructures basées à Londres comme LCH ou ICE. Londres a obtenu de réintroduire le droit, pour les chambres de compensation, d'accéder aux flux de transactions des dérivés de gré à gré (OTC) sur une base non discriminatoire. Cet accord à Vingt-Sept ne clôt pas pour autant la négociation. Il ouvre le début des discussions avec le Parlement européen, co-législateur, où l'eurodéputé allemand Werner Langen, est en charge du texte.

A lire aussi