Eurazeo plaide le patriotisme pour Axa PE

le 29/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société d’investissement tenterait de mobiliser les pouvoirs publics pour qu’Axa Private Equity restent dans des mains françaises, à son bénéfice en l’occurrence face à la concurrence pressentie de Carlyle ou de KKR. Mais le management d’Axa PE, qui doit rester aux commandes après la cession, jugerait Eurazeo «trop franco-français». «Il existe une différence culturelle» modère une autre source. Les offres peuvent être remises jusqu’au 4 octobre et pourraient valoriser Axa PE entre 250 et 300 millions d’euros. Dominique Senequier, présidente du directoire d’Axa PE, tient à ce que le management reste autonome, à l’image de celui d’AlpInvest à l’occasion de la reprise par Carlyle.

A lire aussi