La BCE libère les paris sur une baisse de taux

le 09/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'institution a changé hier de rhétorique, évoquant les risques pour la croissance en zone euro

Après avoir relevé ses taux en avril et juillet, la BCE change son fusil d'épaule, comme en 2008. Hier, Jean-Claude Trichet a évoqué «un risque baissier sur la croissance» en zone euroL'institution, qui a laissé ses taux inchangés hier à 1,5%, a baissé ses prévisions de PIB de 0,3 point à 1,6% pour 2011 et de 0,4 point à 1,3% pour 2012. Les risques inflationnistes sont à présent «équilibrés» et non plus haussiers. De quoi conforter l'idée d'une baisse des taux, que les marchés anticipent pour la fin d'année.

A lire aussi