La Société Générale mise en cause en Libye

le 06/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nouveau gouvernement de Libye examinerait si des paiements effectués par la Société Générale, dans le cadre de ses relations avec le fonds souverain du pays, auraient bénéficié à des proches de Mouammar Kadhafi. La banque aurait payé un montant non connu à une société localisée au Panama, Leinada, pour structurer et conseiller un investissement d'un milliard de dollars dans un véhicule financier, selon des sources du journal.

A lire aussi