Le « Panel Taux » table désormais sur un statu quo de la BCE en 2011

le 05/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La prévision médiane à 3 et 6 mois pour le taux refi en zone euro ressort à 1,50 %. Seul Cholet Dupont anticipe une baisse de 25 pb

La hausse du refi de 25 pb à 1,50% en juillet devrait être la dernière en 2011. C’est ce qui ressort du Panel Taux de L'Agefi réalisé auprès de 16 membres. La prévision médiane à 3 mois s’est maintenue à 1,50%. Mais suite à la débâcle des marchés et à des perspectives économiques mondiales assombries, les participants, qui entrevoyaient il y a deux mois une hausse de taux de 25 pb à 1,75% d’ici la fin 2011, tablent désormais sur des taux à 1,50% d’ici à fin février 2012.

Aurel BGC et UBS croient encore à une hausse des taux de 25 pb à 1,75 % d’ici fin novembre. Le courtier voit même un autre tour de vis de 25 pb à 2% les trois mois suivants. A contrario, l'établissement helvétique anticipe par la suite une pause jusqu'à la fin février.

Alors que le ralentissement rapide de l’activité en zone euro fait monter en puissance l’idée d’une baisse des taux, Cholet Dupont est pour l'instant le seul membre du Panel à défendre la thèse d’un assouplissement de 25 pb à horizon 6 mois. Une telle hypothèse ferait perdre de son crédit à la BCE et à sa thématique préférée d’ancrage des anticipations d’inflation. Les craintes d’une rechute en récession de la région s’étant accrues, les marchés attendent les nouvelles prévisions de croissance et d’inflation de la banque centrale ce jeudi. La semaine passée, le taux d’inflation en zone euro a été publié stable à 2,50% en août et a reflué de 2,6 % à 2,4% en Allemagne.

De son côté, la Fed attend d’avoir de la visibilité sur l’état de santé économique des Etats-Unis avant d’envisager de nouvelles mesures de soutien à l’économie d’outre-Atlantique. Celle-ci s’est déjà engagée sur des niveaux de taux bas d’ici la mi-2013. Le Panel joue donc logiquement la stabilité des Fed funds, qui, eux, fluctuent actuellement dans la marge de 0-0,25%.

Outre-Manche, la Banque d’Angleterre a jugé que la perspective d'inflation à moyen terme s'était clairement orientée à la baisse à cause du ralentissement de la croissance, de la demande mondiale et les tensions des marchés. Alors que l’activité britannique n’a crû que de 0,2% au deuxième trimestre 2011 après +0,5% au premier, la quasi-totalité des participants anticipent un statu quo de 6 mois. Aurel BGC voit les taux à 0,75% d’ici 6 mois, contre 0,25% pour Cholet Dupont.

Côté taux, l’aplatissement de la partie longue des courbes de taux par le haut ne devrait pas perdurer. Le panel anticipe ces six prochains mois, sur la base des niveaux de vendredi, des taux à 10 ans en hausse de 40 pb en zone euro, de 55 pb au Royaume-Uni et 75 pb aux Etats-Unis. Reste que les taux longs poursuivent leur décrue, le rendement du Bund étant passé sous les 2% vendredi et celui de l'OAT à 2,75%.

Sur le change, la prévision moyenne à 3 mois sur l’euro/dollar est passée de 1,43 à 1,42. A horizon 6 mois, la prévision reste à 1,42. Le yen ayant réendossé son statut de valeur refuge cet été, la prévision à 6 mois pour le dollar/yen a baissé, de 84,8 à 80,47.

panel mensuel taux
ZOOM
panel mensuel taux
panel change
ZOOM
panel change

A lire aussi